Vous êtes ici : Accueil > Salle du prof > Expresso libre > Darcos enquête sur les profs ?
Publié : 14 novembre 2008

Darcos enquête sur les profs ?

Un appel d’offre de notre ministre suscite bien des émois : il recherche une société de service capable de faire une veille des sites ou personnes influentes sur la Toile en matière d’éducation.

La chose paraît terriblement archaïque : comment peut-on dépenser de l’argent public pour mettre en place une surveillance des propos échangés sur la Toile au lieu d’essayer de développer le dialogue social en tout lieu de l’éducation nationale ?

Pourquoi ne pas dépenser cet argent pour former les administrateurs (enseignants, pne, parents, élèves, chefs d’établissement...) afin que les conseils d’administration soient autre chose qu’une chambre d’enregistrement, comme l’ont proposé de nombreux rapports ?

Pourquoi ne pas dépenser cet argent pour que fonctionnent (mieux) les conseils pédagogiques ? Les conseils de la vie lycéenne ? Les conseils d’école ? Les conseils départementaux ou académiques de l’éducation ?

Le ministère vient, enfin !, de mettre en place un service d’aide aux personnels désirant muter alors qu’il déléguait le suivi aux syndicats, c’est une bonne chose.

Pourquoi ne pas proposer aux syndicats de financer leurs formations internes afin que les divers représentants des syndicats, en particulier les administrateurs, puissent mieux accomplir leur tâches maintenant qu’ils ne passeront plus 90% de leur temps à faire du suivi de mutations ou de promotions ?