Vous êtes ici : Accueil > Salle du prof > Expresso libre > La chaîne du bonheur
Publié : 16 février 2008

La chaîne du bonheur

Bonjour, je sais ce que vous vous dites encore une chaîne, vous n’y croyez pas et moi non plus jusqu’à présent ! Mais lisez attentivement ce qui suit.

Que représentent 5 minutes de votre temps dans une carrière difficile comme la nôtre ?

Si vous transmettez ce courriel à au moins 5 de vos connaissances au sein de l’éducation nationale :
- Vous serez promu au grand choix dans l’année et si vous êtes certifié-e, l’année suivante vous pourrez travailler moins et gagner plus en changeant de grade.
- Votre hiérarchie reconnaîtra votre réel potentiel et vous traitera avec respect et considération.
- Vous serez apprécié de tous vos collègues et travaillerez dans une ambiance conviviale.
- Les élèves de vos classes deviendront des modèles pour tous le lycée, chaque jour ils auront leur matériel, auront fait leur travail et seront intéressés par votre cours, pourtant recopié intégralement à l’identique depuis dix ans.
- Tous les parents d’élèves viendront vous remercier de vos efforts et écriront à votre proviseur-e et ipéhère afin de souligner vos mérites.
- Vous gagnerez plus tout en travaillant autant voire moins (oui, c’est possible jusqu’à 172% !)
- Et, « cerise sur le gâteau », on vous confiera la formation d’un-e stagiaire intelligent-e drôle et surtout super sexy !!!

Par contre, si vous ignorez ce mail une série de malheurs s’abattra sur vous :
- Chaque année votre emploi du temps sera de pire en pire jusqu’à contenir plus de trous que d’heures de cours et à n’avoir que des classes à effectifs lourds et non dédoublés.
- Vous hériterez des classes de niveau (bas) dont les autres n’auront pas voulu.
- On vous imposera des projets décidés afin de prouver que votre hiérarchie suit fidèlement les consignes du ministre.
- Chacun de vos collègues ne pensera qu’à défendre son propre intérêt en vous demandant de régler tous vos problèmes par vous-même, en particulier toutes les surprises qu’ils vous laissent dans la salle informatique.
- Votre direction, n’ayant aucune considération pour vous, ne cessera de désorganiser votre travail, en déclenchant par exemple un exercice incendie alors que vous avez réservé la salle informatique pour un entraînement à l’épreuve pratique avec un td qui vous a demandé quinze jours de travail ou en organisant une « rencontre orientation » pour la moitié de la classe sans tenir compte de l’examen blanc inscrit au tableau des ds de cette classe.
- Vous stagnerez pendant deux luraisons [1] avec la même note pédagogique.
- Et au final vous serez muté dans un établissement désagréable dans lequel la salle des profs est encore pire que la cour de récréation, par application du principe « lifo » [2] à la suite de la conversion de votre poste en heures supplémentaires.

Alors je vous en conjure : c’est pour votre bien, ne faites pas l’erreur que déjà d’autres regrettent !

Et de plus, cela pourrait sauver la petite Maylis qui attend une greffe de moelle osseuse dans deux mois maxi depuis plus de 4 ans...

Post-scriptum

Sur l’idée de mon collègue Abdellatif Kbida

Notes

[1la luraison est la durée moyenne séparant deux visites d"ipéhère au lycée

[2last in first out